La macrophotographie

Photo d'abeille en très gros plan

Le monde de l’infiniment petit est depuis longtemps une source d’inspiration pour beaucoup de photographes.
Je vous propose de découvrir les différentes facettes de cette discipline avant de vous lancer dans la macro.

Matériels utilisés.

En se rapprochant d’un sujet pour le photographier en gros plan, il faut augmenter la distance entre le capteur numérique et l’objectif, afin de conserver le sujet net. La distance ainsi allongée s’appelle le tirage.  Il est donc en général impossible de faire des photographies en gros plan sans utiliser des accessoires ou un objectif spécial.

Les bonnettes :

La bonnette est une lentille additionnelle qui se visse à l’avant de l’objectif. Elle se comporte comme une loupe et permet de grossir l’image du sujet sur le capteur. Une bonnette est caractérisée par sa puissance (en dioptrie) et par le diamètre de son pas de vis (en mm). Vous pouvez, selon le résultat souhaité, utiliser une ou plusieurs bonnettes simultanément.

La bonnette représente une solution simple et économique pour accéder à de forts grandissements. Le revers de la médaille est qu’elle est souvent à l’origine d’aberrations chromatiques et donc que la qualité d’image n’est pas toujours optimale. Si vous optez pour cet accessoire, préférez les modèles les plus performants pour limiter l’apparition de ce phénomène.


La bague-allonge :

La bague-allonge (également appelée tube-allonge) est un tube qui s’intercale entre le boitier et l’objectif de l’appareil photo. Elle permet d’augmenter le tirage mécanique et donc, comme nous l’avons vu plus haut, d’obtenir un grandissement plus important. Les bagues-allonge sont définies par leur longueur (en mm) et sont souvent vendues par lots de trois (12, 20 et 36 mm, par exemple). Plusieurs bagues-allonge peuvent être utilisées simultanément pour avoir un grandissement important.

N’étant pas constituée de système optique, la bague-allonge n’affecte pas la qualité de vos photos. Par contre, en utilisant plusieurs tubes vous allez manquer de lumière. Il vous faudra augmenter l’ouverture du diaphragme pour compenser.

Le soufflet :

Le soufflet a un principe de fonctionnement similaire à celui de la bague-allonge : en s’intercalant entre le boitier et l’objectif, il permet d’augmenter le tirage et d’obtenir des rapports de reproduction élevés. Il a cependant l’avantage d’avoir un tirage modulable qu’il est possible de régler au millimètre près.

Il est ainsi possible d’obtenir de forts grandissements (parfois supérieurs à x10). A noter que le soufflet est relativement encombrant qu’il n’est donc pas adapté pour des sujets très mobiles.


L’objectif macro :

L’objectif macro est le moyen le plus simple d’arriver au rapport de reproduction 1:1, tout en conservant une qualité d’image irréprochable. Les modèles disponibles sur le marché sont généralement très performants et leur seul point faible est certainement leur prix.
La plupart des objectifs macro ont des focales comprises entre 50 et 180 mm. Si vous photographiez des sujets relativement craintifs, je vous conseille un objectif avec une longue focale (180 mm par exemple) pour conserver une distance de travail suffisante.
Personnellement j’utilise un objectif de marque Sigma, 105 mm, f/2,8 qui donne d’excellentes photos.

La prise de vue :

La mise au point est l’un des paramètres le plus délicat à gérer en macrophotographie. Je vous conseille de privilégier la mise au point manuelle lors de vos prises de vue macro.
Enfin, le manque de lumière est un facteur limitant en macrophotographie et ce pour plusieurs raisons. Vous allez devoir augmenter le tirage, la quantité de lumière qui atteint le capteur sera plus faible.
Pour obtenir une profondeur de champ plus confortable il faut souvent diminuer l’ouverture du diaphragme et donc réduire la quantité de lumière qui rentre dans l’appareil photo. L’utilisation d’un flash est recommandé.
Je photographie principalement au format RAW pour optimiser mes images ( voir ici ) et avoir plus de possibilités de traitement qu’avec le JPEG.

  • Cette photo a été réalisée avec un Sigma 105 mm à main levée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *